Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 14:09

Entre le premier trimestre de l’année 2010 et la même période de 2011, 103.000 postes d’emploi ont été créés, résultat d’une création de 126.000 postes en milieu urbain et d’une perte de 23.000 postes en milieu rural. Le taux de chômage s’est établi au niveau national à 9,1% au premier trimestre 2011 (13,3% en milieu urbain et 4,3% en milieu rural) contre 10,0% au même trimestre de l’année 2010.

La population active âgée de 15 ans et plus a atteint au cours du premier trimestre de l’année 2011, 11.444.000 personnes, soit une stagnation par rapport au même trimestre de l'année 2010 (-0,1% en milieu urbain et +0,1% en milieu rural). Le taux d’activité a baissé de 0,8 point, passant de 49,9% à 49,1% au cours de la même période.

En matière d’emploi, 133.000 postes d’emploi rémunérés ont été créés (119.000 dans les villes et 14.000 dans les campagnes). En revanche, l’emploi non rémunéré a diminué de 30.000 postes, résultat d’une perte de 37.000 postes dans les campagnes et d’une création de 7.000 postes dans les villes.

En conséquence, le volume global de l’emploi est passé, entre les deux périodes, de 10.304.000 à 10.407.000, soit une création nette de 103.000 postes d’emploi (+126.000 en zones urbaines et 23.000 postes perdus en zones rurales) et le taux d’emploi est passé de 44,9% à 44,6%. Il a baissé de 0,7 point dans les campagnes (passant de 55,4% à 54,7%) et a augmenté de 0,1 point dans les villes (de 37,8% à 37,9%).

Les secteurs des BTP et des services ont été à l’origine de la totalité des emplois créés

Au niveau sectoriel, les créations d’emplois ont concerné globalement les BTP et les services, les autres secteurs ont tous connu une perte d’emplois :

  • les BTP ont créé 65.000 emplois en milieu urbain et 86.000 en milieu rural, soit au total 151.000 postes au niveau national, ce qui représente une hausse du volume d’emplois du secteur de 15,5%;
  • les services ont créé 74.000 postes en milieu urbain et ont perdu 19.000 postes en milieu rural, soit 55.000 nouveaux postes au niveau national, ou une hausse de 1,5% ;
  • l’"agriculture, forêt et pêche" a perdu 86.000 postes en milieu rural et a enregistré 26.000 nouveaux postes en milieu urbain, soit globalement une perte de 60.000 postes d’emplois ou 1,4%  du volume d’emploi du secteur ;
  • l’"industrie y compris l’artisanat", a perdu 33.000 postes d’emploi (-2,5%), 30.000 en milieu urbain et 3.000 en milieu rural ; 
  • les "activités mal désignées", 10.000 postes perdus, 9.000 en milieu urbain et 1.000 en milieu rural.

Baisse du taux de chômage, accompagnée d’une légère hausse du taux de sous-emploi, entre le 1er trimestre de 2010 et la même période de 2011

La population active en chômage a régressé de 9,0% au niveau national, passant de 1.139.000 au premier trimestre 2010 à 1.037.000 chômeurs au premier trimestre 2011, soit 102.000 chômeurs en moins et le taux de chômage est passé de 10,0% à 9,1%. Selon le milieu de résidence, il est passé de 14,7% à 13,3% en milieu urbain et de 4,6% à 4,3% en milieu rural.

Le recul du taux de chômage a profité notamment aux jeunes âgés de 15 à 24 ans en milieu urbain (-2,3 points) et aux adultes âgés de 35 à 44 ans en milieu rural (-0,8 point).

Concernant le sous emploi des actifs occupés âgés de 15 ans et plus, son volume est passé, entre les deux périodes, de 1.215.000 à 1.245.000 personnes (de 554.000 à 596.000 dans les villes et de 662.000 à 649.000 personnes dans les campagnes) et le taux de sous emploi est passé de 11,8% à 12,0% (de 10,7% à 11,3% dans les villes et de 12,9% à 12,7% dans les campagnes).

Source : HCP

Partager cet article

Repost 0
Published by OUBEJJA Mohamed - dans Economie marocaine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Economia
  • Economia
  • : Economie : structure et comportement
  • Contact

Profil

  • OUBEJJA Mohamed
  • Enseignant des sciences économiques et de gestion, titulaire d'une licence appliquée en management des systèmes d'information et de décision et d'un Bac sciences maths.
  • Enseignant des sciences économiques et de gestion, titulaire d'une licence appliquée en management des systèmes d'information et de décision et d'un Bac sciences maths.

Recherche

Archives

Articles Récents

  • Le comportement des banques et la crise des crédits subprime : l’apport de la théorie de l’agence
    Université IBN ZOHR-FSJES Agadir Master Économie Appliquée Matière : théorie de la firme Professeur : Mr Lahoucine RAOUI Etudiants: Mohamed OUBEJJA et Tehami ABAKARIM (Extrait de la recherche) Introduction générale : Le système financier joue un rôle...
  • Exercices de la théorie des jeux
    Exercice 1: Deux joueurs se disputent un objet. Chacun des joueurs i dans {1, 2} attribue une valeur vi> 0 à l’objet. Le mécanisme de transaction suivant peut être appelé ”jeu d’arrêt” : Chaque joueur décide quand il concède l’objet. En d’autres termes...
  • La théorie de l'agence
    C ette approche contractuelle s'inscrit dans le cadre de la nouvelle microéconomie et plus précisément dans le cadre de l'économie de l'information . Elle se distingue de la théorie des coûts de transaction dans la mesure où elle préserve l'hypothèse...
  • Institutions et croissance économique: Approche économétrique
    Nature des institutions La définition de Douglass North : Les institutions englobent les règles officielles d’une société (constitutions, législations et réglementations), ses prescriptions officieuses (conventions, normes, traditions, et codes de conduite...
  • La théorie des coûts de transaction
    1. R. COASE et la question de l'existence de la firme Dans son article de 1937, R. Coase est le premier économiste à poser la question de savoir pourquoi les firmes existent et plus largement la question de la nature de la firme. Pour Coase, la firme...
  • Théories de la firme
    Alors que l'entreprise est un agent économique central, elle n'a occupé qu'une place marginale en sciences économiques jusque dans les années 1970 et la redécouverte de l'article de R. Coase de 1937. Aujourd'hui encore, pour la théorie de l'équilibre...
  • Prix Nobel des sciences économiques 2013
    Après les prix Nobel de médecine, de physique, de chimie, de littérature et de la paix, cette semaine de remise de prix s’est achevée le lundi 14-10-2013 avec l’attribution du prix Nobel d’économie par la Banque centrale de Suède, à 13 heures. Eugene...
  • La théorie des zones monétaires optimales
    Introduction La théorie des zones monétaires optimales (ZMO) étudie l’opportunité pour un groupe de pays de former une union monétaire. Elle définit aussi, plus implicitement, des situations « idéales » permettant de maximiser les bénéfices. 1. Enjeux...
  • Clashing Theories: Why Is Unemployment So High When Interest Rates Fall to Zero?
    General-equilibrium models for studying the zero lower bound on the nominal interest rate contain implicit theories of unemployment. In some cases, the theory is explicit. When the nominal rate is above the level that clears the current market for output,...
  • La coupure budgétaire: Quel impact sur l'économie marocaine?
    Le gouvernement marocain a décidé récemment d'opérer une coupure budgétaire afin de réduire le déficit budgétaire qui s'aggrave année après année pour atteindre 7,1% du PIB en 2012. Solde budgétaire en % du PIB 2009 2010 2011 2012 -2,2% -4,7% -6,2% -7,1%...